Arbothevoz

Verger agroécologique & agroforestier à Russy

En direction vers une agriculture différente ? Et si l’agroécologie et l’agroforesterie devenait l’avenir des fermes suisses ? Depuis 2014, nous avons créée sur le verger du village de Russy, un petit coin de paradis où arbres fruitiers hautes tiges cohabitent avec les cultures céréalières, maraîchères et fruitières. Nous associons les fruitiers hautes tiges de vieilles variétés avec des baies telles que : myrtilles, cassis, raisinets, aronias, gojis, mûres, fraises framboises, ainsi que des figues, raisins de tables, cornouil-lers, cormiers, différents légumes et des lentilles. Depuis 2017, nos abeilles viennent polliniser nos fleurs et nous donnent ainsi leur précieux nectar. De plus, 200 variétés anciennes de blé furent semées cet automne sur les terrains de la ferme.

Dès le mois de juin, nous ouvrons nos cultures pour l’autocueillette de petits fruits biologiques. De plus nous louons une vingtaine d’arbres avec un contrat sur 5 ans, à des particuliers qui désire faire la cueillette sur leur propre arbre. Nous ne prévoyons pas de prendre plus de locataire pour le moment.

Pour 2018, nous développons davantage notre projet et continuons la réalisation de notre jardin d’Eden et plaçant 2 poulaillers mobiles.

Actuellement les deux poulaillers sont déjà posés dans le verger parmi les arbres et les petits fruits. Nous attendons la réponse du canton que nous espérons favorable pour y placer des poulets prochainement.
Pour cet automne, 160 poiriers à botzi seront plantés dans le système agroforestier ainsi qu’une culture de kiwis.

L’agroforesterie ou l’agroécologie, qu'est- ce que c’est ?

Un verger agroforestier consiste à associer arbres et cultures de toutes sortes. Les avantages d’un verger agroécologique sont nombreux :

- Amélioration de la qualité et la fertilité du sol. - Plus de biodiversité - Lutte contre l’érosion - Effet microclimat (moins d’évapotranspiration) - Valorisation du paysage, - Puit de carbone - Création d’habitats supplémentaires pour de nombreuses espèces végétales et animal, etc. etc.

Et si le changement passait par la plantation d’arbres ? C’est en tout cas ce à quoi nous croyons et que nous pratiquons

Pourquoi est-il innovant ?

A ce jour, nous sommes les premiers fribourgeois recensés, à pratiquer l’agroforesterie. De nombreux agriculteurs ainsi que des associations arboricoles sont déjà venu visiter ce nouveau modèle agricole.

La pratique de l’agroforesterie débuta le 12 décembre 2014 lors de la plantions des arbres fruitiers hautes tiges parmi les cultures.

Le 27 octobre 2016 nous avons débuté véritablement notre projet agroécologique en plantant une multitude de baies et arbustes parmi les arbres fruitiers hautes tiges pour l’autocueillette. A ce jour nous faisons partie des pionniers Suisses à vivre d’un tel projet. Le fait de placer encore des poulets dans le verger agroécologique renforce notre vision de créer un jardin d’Eden dans le canton de Fribourg où l’agriculteur et le consommateur s’épanouissent parmi les animaux et la végétation luxuriante.

Résultat obtenu ?

A ce jour nous sommes satisfaits au-delà de nos espérances. Tout fonctionne à merveilles dans les différentes plantations et nous voyons réellement surgir de terre, un véritable jardin d’Eden de plus de 2 hectares. Le nombre de personnes étant déjà venu visiter notre verger nous prouve que nous sommes sur la bonne voie. Actuellement, les premières récoltes sont très encourageantes.

De plus, nous avons remarqué que le sol est en train de changer sous nos pieds. En sachant que le sol est l’un des habitats les plus diversifiés de la planète, nous constatons que le fait de réduire le travail du sol en y plantant des arbres et rajoutant régulièrement de la matière organique change la structure et la vie du sol. Ceci nous motive à continuer sur cette voix-là !

Intérêt - qu’apporte t-il à l’agriculture ?

Selon le Fibl, l’agroécologie et l’agroforesterie apporte de réel bénéfice à l’agriculture tel que :

- Amélioration de la qualité et de la fertilité du sol. - Plus de biodiversité - Lutte contre l’érosion - Effet microclimat (moins d’évapotranspiration) - Valorisation du paysage- Puit de carbone - Création d’habitats supplémentaires pour de nombreuses espèces végétales, etc etc.

Ce genre de projet est d’autant plus important, que nous venons d’apprendre l’étude de la perte de qualités des sols Suisses par l’érosion et la mécanisation lourde.

Au niveau commercialisation, l’agriculture a besoin d’être proche du consommateur. Une partie des consommateurs est déconnecté de la réalité paysanne mais aspirent à revivre en harmonie avec la nature, Cette tranche de population est prête à mettre un prix plus élevé pour une qualité, une proximité du produit et un prix payé juste à l’agriculteur. C’est ce à quoi nous travaillons pour valoriser nos produits

Que reste-t-il encore à faire ?

La majorité des installations sont en place, mise à part le futur verger de botzi, la plantation des kiwis et kiwaïs et la mise en place des poulets dans les poulaillers mobiles. Maintenant vient le temps de suivre minutieusement les cultures, surveiller l’évolution des arbres et soigner au mieux les cultures, afin d’obtenir des récoltes de qualité.

 Autres adresses dans la catégorie Alimentation