Le yoga en toute liberté

Rubrique Travailler autrement - Publié le 26.09.2018

Source: L'illustré - Pour sortir le yoga du ghetto bobo, l’association YOGAFREE regroupe partout en Suisse romande des enseignants rémunérés librement par leurs élèves. Une démocratisation bienvenue.

Changer notre rapport à l’argent, c’est un des objectifs de l’économie sociale et solidaire, qui entend concilier activité économique et équité sociale. Comment, en effet, protéger l’environnement naturel sans se préoccuper de l’environnement humain?


Partant de ce constat, Leinad Bruderer, enseignant de yoga à Saint-Blaise, a créé au début de cette année l’association Yogafree. «Le yoga fait un tabac aujourd’hui. Mais c’est devenu un vrai business qui va souvent à l’encontre de l’esprit des origines. En Inde, berceau du yoga, l’enseignement se faisait toujours contre donation: les élèves apportaient de la farine, des gâteaux, de l’huile, parfois quelques piécettes et entretenaient le maître. C’était une histoire de cœur, pas d’argent.» D’où le premier principe appliqué par la trentaine d’enseignants suisses romands membres de l’association: leurs cours sont rémunérés librement par les participants.


 «Si l’un des objectifs du yoga est d’atteindre le lâcher-prise, pourquoi est-ce que ceux qui enseignent cette voie ne commenceraient pas, eux, par lâcher prise sur le contrôle de leur rémunération? C’est tellement plus agréable de faire confiance que de contrôler.» Système utopiste diront certains. Et pourtant, ça marche! «Les élèves jouent le jeu.  Un prix indicatif est fixé selon la région et chacun est libre de donner moins s’il est gêné financièrement ou plus s’il veut faire preuve de solidarité.» Mais les élèves de Yogafree sont également libres de fréquenter les cours à leur convenance sans contracter un abonnement et de choisir le type de yoga pratiqué. Autre aspect intéressant, la plateforme entend stimuler les vocations d’enseignants en leur mettant un site web à disposition et en les déchargeant de toutes les tâches administratives. A charge pour eux de rémunérer l’association… librement.


POUR EN SAVOIR PLUS
www.yogafree.org
www.yogame.ch
www.yogimeli.com
www.yogachandra.ch

Texte : François Busson

 Quelques adresses dans la catégorie Travailler autrement

Voir plus d'adresses